Nathan est un jeune de 17 ans actuellement en classe de Première « Gestion des Milieux Naturels et de la Faune » au lycée agricole de Sainte-Maure à Troyes.

Dans le cadre de sa formation, il est invité à suivre plusieurs semaines de stage au sein d’une entreprise ou d’une association.

Etant originaire d’Auxerre, il a pu entrer en contact avec les réseaux résilients du département et venir à la rencontre de l’Association Cellula Aventure Permacole.

Nathan s’est tout de suite retrouvé dans la philosophie de l’association et c’est naturellement que la convention de stage s’est écrite entre ce jeune et les membres de Cellula.

Depuis la rentrée scolaire, notre stagiaire a expérimenté deux sessions de 15 jours au cœur de la vie de l’association.

Nathan a pu découvrir pendant les vacances d’automne le fonctionnement et les principaux projets de Cellula.

Il a contribué à la poursuite des chantiers en cours dont la collecte des bio-déchets à vélo, a offert un regard neuf sur l’aménagement de la Ferme de Bel Air et a participé à la gestion des matières organiques sur le site de la Clairière de Charmoy.

Nourri de sa première expérience, c’est avec enthousiasme que Nathan a vécu, mi-février, son deuxième séjour en terres Mailly-Castelloises.

Pendant ces deux nouvelles semaines, il est allé à la rencontre des différents acteurs de Cellula et a pu apprendre avec eux de nouveaux savoirs aussi bien dans la revalorisation et l’utilisation de ce que l’on appelle les déchets que dans l’organisation même d’une association.

Premier pas d’un herbier local, élaboration de pots de stratification de graines d’arbustes, utilisation de la cendre, fabrication de palissades en bambous, installation de toilettes sèches et toujours, valorisation des milieux naturels par des apports de matières sont une partie des activités auxquelles Nathan aura pu prendre part.

A ses yeux, le projet Cellula reste impressionnant. Pour autant, entre deux passages, Nathan remarque que l’aventure poursuit son évolution. L’histoire avance et l’imaginaire collectif d’aujourd’hui laisse entrevoir des solutions heureuses pour demain.

Alors rendez-vous en avril pour une troisième session et de nouvelles missions !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *